Associer aviron et santé, pour améliorer la qualité de vie des patients atteints de cancer

Merry-Ann Clause|09/02/2021

La pratique du sport pendant le traitement d’un cancer permet d’améliorer la qualité de vie des patients, de diminuer la fatigue et de diminuer les effets secondaires associés aux traitements¹. En partenariat avec le Centre Régional de Lutte Contre le Cancer (CRLCC) Henri Becquerel, le Club Nautique et Athlétique de Rouen a ainsi mis en place le programme Aviron santé. Durant une heure, les patients atteints d’une pathologie cancéreuse se retrouvent lors d’une séance de rameur. Cette activité complète et non traumatisante pour le patient est proposée par des professionnels du sport et des professionnels de santé. 

Avirons santé CNAR Siemens Healthineers

Le Club Nautique de Rouen (CNAR) a obtenu au fil des années de nombreux titres nationaux et internationaux, avec 6 participations aux Jeux Olympiques, 3 titres de champions de monde, 5 places de vice-champions du monde, 2 médailles de bronze aux Championnats du Monde et plus de 300 médailles aux Championnats de France, la réputation du club n’est plus à faire. 

Afin de valoriser les bienfaits de l’activité, le CNAR a mis en œuvre une nouvelle approche de sa pratique : l’Aviron Santé. Cette nouvelle section s’adresse pour le moment à tous les patients ayant une pathologie cancéreuse. Chaque vendredi, une dizaine de patients, pris en charge au CRLCC Henri Becquerel, se réunissent pour des séances de rameurs - aviron en salle - entourés de professionnels du sport et professionnels de santé. 

La reprise de l’activité sportive se fait main dans la main entre les entraîneurs et l’équipe soignante, au travers de ce partenariat inédit entre le club d’Aviron et le CRLCC de Rouen. L’objectif est de faciliter l’accès à une activité physique adapté aux besoins et à l’état du patient.

Une activité physique encadrée par des professionnels peut permettre d’améliorer la qualité de vie pendant le traitement, de réduire la fatigue, de diminuer les effets secondaires des traitements et d’atténuer leur toxicité². 

Sur le plan physique, la pratique de l’aviron :

  • Limite les traumatismes ostéo-articulaires et musculo-tendineux ;
  • Mobilise l’ensemble des groupes musculaires (membres supérieurs et inférieurs, tronc) ;
  • Stimule les organes impliqués dans la vue, l’ouïe et le toucher ;
  • Améliore la condition physique en développant les systèmes cardio-vasculaire et énergétiques ;
  • Améliore la psychomotricité : équilibre, coordination, synchronisation, orientation, etc. 

Sur le plan psychologique et socio-éducatif, la pratique en club permet :

  • De rompre l’isolement par une pratique collective ;
  • De lutter contre la sédentarité en concrétisant des projets personnels ;
  • De retrouver une hygiène de vie saine et équilibrée.

Sur recommandation de la Fédération Française d’Aviron, la mise en place de cette activité a été conditionnée par l’installation d’un défibrillateur pour assurer la sécurité des patients. Pilotée par Daniel Silem, collaborateur Siemens Healthineers et vice-président du club, l’acquisition de ce dispositif médical a été réalisée avec le soutien de Siemens Healthineers. L’entreprise poursuit ainsi sa mission, en soutenant les projets qui peuvent améliorer l’expérience patient et transformer les parcours de soins. 

1

2