Inauguration du laboratoire I3M

Siemens Healthineers, le CHU de Poitiers, le CNRS et l’université de Poitiers donnent naissance au laboratoire Imagerie Métabolique Multi-Noyaux Multi-Organes
Thomas Goepfert|16/07/2019

Yves Jean, Président de l’université de Poitiers, Antoine Petit, Président-directeur général du CNRS, Hassan Safer-Tebbi, Président de Siemens Healthineers France et Jean-Pierre Dewitte, Directeur général du CHU de Poitiers ont récemment inauguré le laboratoire commun « Imagerie Métabolique Multi-Noyaux Multi-Organes » - I3M.

Le laboratoire commun I3M a pour objet de fédérer des chercheurs issus des quatre partenaires afin de mettre en œuvre une coopération scientifique et technologique en modélisation mathématique et en Intelligence Artificielle. Les travaux de recherche doivent porter sur le traitement et l’analyse automatique des images multi-modalités pour l’aide au diagnostic et au suivi thérapeutique dans les pathologies du cerveau, du cœur et du rein. Cette structure sera la première en France à impliquer un laboratoire de recherche en mathématiques et à exploiter les données d'un IRM haut champ 7T en usage à la fois recherche et clinique.

MAGNETOM Terra - Siemens Healthineers - CHU de Poitiers

En effet, le CHU de Poitiers se prépare à accueillir un IRM ultra haut champ de 7 Tesla donnant accès à une imagerie non seulement anatomique et fonctionnelle, mais aussi moléculaire et métabolique, d’une très haute résolution. Ce système permet de mesurer la structure et la fonction des organes de façon inégalée. Il sera le premier IRM ultra haut champ 7T en France à avoir un usage à la fois recherche et clinique, permettant ainsi une réelle recherche translationnelle, pour le bénéfice direct des patients.


En parallèle un partenariat scientifique structurant, sous la forme d’un laboratoire commun, a été élaboré entre la société Siemens Healthineers et les deux équipes de recherche en mathématiques LMA-DACTIM et en traitement d’images XLIM-ICONES, dont l’université de Poitiers et le CNRS sont tutelles. Ces deux équipes bénéficient en effet de compétences et savoir-faire dans les domaines de la modélisation mathématique et statistique, du traitement et de l’analyse automatique d’images biomédicales.

Le laboratoire I3M a aussi pour objectif de mettre en œuvre des techniques innovantes d’Intelligence Artificielle pour le traitement et l’analyse automatique des images multi-variées, pour l’aide au diagnostic et au suivi thérapeutique dans les pathologies du cerveau, du cœur et du rein. En effet, d’une manière générale, les processus pathologiques tels que les cancers et les maladies chroniques induisent ou sont la conséquence d’altérations de gènes, de modifications du métabolisme des cellules qui peuvent être étudiées finement avec une imagerie médicale de pointe. Le laboratoire I3M visera à permettre des applications cliniques majeures, comme le développement d’une « biopsie virtuelle » multi-organe dans une approche prédictive issue de la recherche.


Au sein du laboratoire I3M, la complémentarité des objectifs et savoir-faire de chacun permettra de mener des collaborations dans une structure adaptée à la pérennisation des développements scientifiques communs et à la réalisation d’un projet scientifique d’envergure.