Siemens Healthineers - What is hemostasis

Qu’est-ce que l’hémostase ?Pourquoi votre corps dépend-il d’un équilibre sain entre coagulation et saignement ?

Le sang est un liquide qui circule dans tout l’organisme dans les vaisseaux sanguins. Il a de nombreuses fonctions vitales pour le corps, telles que des mécanismes de défense et de protection, l’apport en oxygène et en nutriments et la régulation de la température. Les blessures, telles que des coupures ou des hématomes, peuvent endommager les vaisseaux sanguins et provoquer ainsi des saignements. Chez une personne saine, le saignement s’arrête automatiquement au bout d’une courte période pour éviter toute perte importante de sang. Cette fonction s’appelle l’hémostase.

La thrombose et COVID-19

L’hémostase

Plaquettes adhérant à la plaie.
Plaquettes adhérant à la plaie.

La première action de l’organisme pour arrêter le saignement est d’envoyer des molécules d’une protéine appelée collagène. Celles-ci attirent les plaquettes sanguines vers la plaie et les font se coller les unes aux autres.

Les plaquettes provoquent aussi la contraction des vaisseaux, ce qui réduit la circulation sanguine aux alentours de la zone blessée.

Les plaquettes libèrent divers composés qui provoquent l’agrégation d’encore plus de plaquettes pour aider à refermer la plaie. Habituellement, la plaie est obturée en quelques minutes par ce que l’on appelle le clou plaquettaire. Cette obturation constitue la première réaction pour arrêter le saignement.

 

Comment se forme un caillot ?

Pour stabiliser le clou plaquettaire, des substances libérées dans la lésion déclenchent une autre réaction en chaîne interdépendante appelée hémostase secondaire.

Cette séquence de réactions peut avoir lieu via deux voies. Ces deux voies conduisent à la polymérisation de la fibrine.

Il se forme alors dans le sang un caillot fait de plaquettes, de fibrine et de cellules sanguines.

D-Dimère molécule
D-Dimère molécule

Une fois que la plaie est cicatrisée sous son obturation stabilisée et que le caillot n’est plus nécessaire, le caillot est dégradé par un processus appelé fibrinolyse.

Ce processus augmente le taux d’une protéine sanguine appelée D-dimère.

Chez une personne saine, la coagulation et la fibrinolyse sont équilibrées, ce qui signifie que le sang forme des caillots et les dégrade de manière appropriée uniquement lorsque cela est nécessaire pour répondre à une blessure ou à une contusion.

La thrombose

Une tendance à la coagulation peut entraîner des complications thrombotiques.
Une tendance à la coagulation peut entraîner des complications thrombotiques.

Un trouble thrombotique est une affection qui se caractérise par une formation anormale de caillots dans les vaisseaux sanguins. Cela se produit en raison d’une augmentation de la coagulation dans le sang.

Plusieurs affections sont susceptibles de déclencher une augmentation de l’activité coagulante dans le sang, et l’excès de coagulation dans le sang peut provoquer une thrombose.

Si un caillot devient trop gros, il peut bloquer la circulation normale du sang dans les artères et les veines et provoquer ainsi :

  • un AVC ischémique ou une crise cardiaque,
  • une thrombose veineuse profonde (TVP),
  • une embolie pulmonaire (EP).

Un caillot peut également se déplacer dans le corps et bloquer des vaisseaux sanguins dans le cerveau (AVC) ou les poumons (EP).

Pour en savoir plus sur la TVP et l'EP ainsi que le rôle du dosage des D-dimères.

La circulation sanguine en cas de thromobose.
La circulation sanguine en cas de thromobose.

Si un patient court un risque important de thrombose, son médecin tentera d’éviter toute formation excessive de caillots à l’aide de médicaments tels que l’héparine ou des anticoagulants oraux.

Une thrombose aiguë, tout comme une crise cardiaque ou un AVC, requiert un traitement immédiat. L’une des mesures thérapeutiques standard est un traitement par des médicaments fibrinolytiques qui permettent de dissoudre le caillot bloquant (ou thrombus) et de rétablir la circulation sanguine afin d’éviter une lésion ou le décès.

COVID-19

COVID-19 en relation avec les troubles hémostatiques.

Les patients atteints de COVID-19 sont sujets à des anomalies de coagulation graves et parfois mortelles.

Les études montrent que de nombreux patients gravement atteints de COVID-19 développent des complications thrombotiques telles que des thromboembolies veineuses (TEV) ou des embolies pulmonaires (EP) confirmées, parfois malgré un traitement médicamenteux comme l’héparine.1-5

Le risque de thrombose chez les patients atteints de COVID-19 augmente avec la sévérité de la maladie et la durée d’hospitalisation.4

Il a été observé que des thromboses et de la fibrine sous forme de caillots et/ou de micro-caillots dans les petits vaisseaux sanguins des poumons et d’autres organes sont une cause importante de décès chez les patients atteints de COVID-19.5

Le saignement

Un déséquilibre peut provoquer des hémorragies.
Un déséquilibre peut provoquer des hémorragies.

Lorsque la vitesse de coagulation du sang d’une personne est trop faible, celle-ci peut être sujette à des saignements excessifs.

Les troubles de l’hémostase sont souvent héréditaires, mais peuvent également être acquis suite à différentes maladies et affections. Les principaux dysfonctionnements hémostatiques héréditaires et les principales causes des dysfonctionnements hémostatiques acquis sont résumés ci-dessous :

Dysfonctionnements héréditaires :

  •  L’hémophilie A
  • L’hémophilie B
  • La maladie de von Willebrand
  • Les dysfonctionnements plaquettaires

Causes des dysfonctionnements acquis :

  •  Les troubles hépatiques
  • La coagulation intravasculaire disséminée (CIVD)
  • Les traitements anticoagulants
  • Les dysfonctionnements plaquettaires

Les troubles de l’hémostase peuvent être traités par des médicaments qui remplacent les protéines manquantes afin de pallier un déficit dans la cascade de réactions hémostatiques.

Les analyses biologiques

Parlez-vous à votre médecin de votre santé sanguine ?
Parlez-vous à votre médecin de votre santé sanguine ?

Le bilan de l’hémostase peut aider votre médecin à identifier des troubles de l’hémostase héréditaires ou acquis et à vérifier l’efficacité des traitements utilisés pour les contrôler.

Les analyses réalisées au cours de ce bilan servent à établir en combien de temps votre sang coagule afin d’éviter tout déséquilibre de la coagulation ou augmentation du temps de coagulation qui pourrait provoquer un déséquilibre entre la coagulation et la fibrinolyse.

Parlez-vous à votre médecin de votre santé sanguine ? Si vous êtes à risque d’une complication thrombotique ou si vous soupçonnez un trouble de l’hémostase, demandez à votre médecin de vous prescrire des analyses biologiques pour vérifier l’état de votre coagulation afin qu’il ou elle puisse identifier un traitement approprié ou vous orienter vers un spécialiste.


We stand behind you

 

Stay safe and healthy!

1

2

3

4

5