Les femmes et le cycle de reproduction

Women and the Reproductive Lifecycle

Le cycle de reproduction induit toute une variété de bouleversements chez la femme. Le développement biologique de l’enfance à la puberté, puis vers la ménopause, dépend d’un équilibre entre de nombreux processus physiologiques qui influencent les hormones sexuelles

 

 

Au cours de la phase où la femme est en mesure de procréer, un certain nombre de conditions peuvent altérer sa santé et sa qualité de vie. De plus, alors que les hormones sexuelles sont essentielles dans le développement biologique des hommes et des femmes, elles sont également en relation avec de nombreuses maladies et fonctions particulières chez la femme comme les allergies, les désordres auto-immuns, les maladies thyroïdiennes, le cancer du sein, l’ostéoporose et les maladies cardiovasculaires.

  • La puberté précoce est 10 fois plus fréquente chez les filles que chez les garçons.1
  • Chez environ 40% des patientes en cliniques traitant la stérilité, une anovulation est diagnostiquée. Il s’agit d’une incapacité des ovaires à émettre un ovule chaque mois en tant que partie intégrante du cycle menstruel normal.2
  • Huit cent femmes par jour décèdent à cause de conditions évitables en relation avec la grossesse et l’accouchement.3
  • Après la ménopause, les femmes ont plus tendance à souffrir d’une perte de fonction de la vessie et du cerveau, d’une perte de l’élasticité de la peau et de la puissance et du tonus musculaires, d’une détérioration de la vision et d’une prise de poids.4

Puberté

La puberté désigne un processus caractérisé par des changements physiques au cours desquels le corps de l’enfant évolue en corps adulte capable de se reproduire.5 Chez les filles, la puberté est marquée par l’apparition de la menstruation, un jalon important dans leur vie.

Le cycle menstruel, qu’est-ce que c’est?
La menstruation correspond à l’expulsion de la couche intra-utérine. La récurrence régulière du cycle menstruel est un signe de bon fonctionnement des organes sexuels dans le corps.6


Deux des principales différences entre les garçons et les filles lors de la puberté est l’âge de cette dernière et les hormones sexuelles majeures impliquées. La maturité sexuelle des filles est complète environ 4 ans après les premiers changements physiques propres à la puberté. À contrario, la croissance des garçons est plus lente mais se poursuit pendant environ 6 ans après les premiers changements visibles relatifs à la puberté.7 Une augmentation de la taille après la fin de la puberté est inhabituel aussi bien chez les garçons que les filles.

En Amérique du Nord, le premier signe de la puberté (développement mammaire) survient normalement entre 8 et 13 ans (à 10 ans en moyenne).8

  • La durée moyenne de la puberté est de 4 ans mais peut aller de 1,5 à 8 ans.8
  • Actuellement, la première menstruation aux USA survient en moyenne entre 12 et 13 ans contre 14 ans en 1900. L’ovulation régulière est établie après environ 20 cycles menstruels suivant les première règles.8
  • Un cycle menstruel normal dure environ 28 jours mais peut varier de 21 à 45 jours chez les adolescentes.8
  • Dans les pays en voie de développement, les saignements utérins anormaux touchent environ 5–15% des femmes en âge de procréer.9
  • Les saignements utérins anormaux représentent une indication majeure pour une hystérectomie, l’opération non obstétrique la plus fréquente chez les femmes aux USA et au RU.9


Aménorrhée: absence de menstruation. Ce terme est utilisé pour décrire l’absence de règles chez:6

  • Les jeunes femmes n’ayant pas encore de menstruation à l’âge de 15 ans
  • Les femmes et les filles n’ayant pas eu de règles pendant 90 jours, même si leur première menstruation a eu lieu il y a peu

Les causes comprennent:

  • Grossesse
  • Allaitement
  • Perte de poids extrême
  • Troubles alimentaires
  • Stress


Dysménorrhée: règles douloureuses, y compris présence de crampes sévères. Les crampes menstruelles chez les adolescentes sont causées par l’excès d’une molécule chimique appelée prostaglandine.6



Stérilité

La stérilité touche environ 10% de la population. La stérilité touchant toutes les classes sociales et tous les groupes raciaux, ethniques et religieux, les chances sont élevées de voir un ami, un membre de la famille ou un voisin lutter avec les conséquences médicales et émotionnelles de la stérilité.10

La stérilité, qu’est-ce que c’est?
La stérilité chez la femme est une condition de l’appareil reproducteur définie par l’incapacité à obtenir une grossesse après 12 mois ou plus de rapports sexuels réguliers et sans contraception.10

L’impact économique de la stérilité
Selon l’American Society of Reproductive Medicine (ASRM), le prix moyen d’un cycle de fécondation in vitro aux USA est de $12 400 (médication non inclue).11


Les femmes et les hommes peuvent souffrir de stérilité. Environ un tiers des cas de stérilité sont masculins.12



Les facteurs de risque susceptibles d’entraver la conception chez la femme sont les suivants:12

  • Âge
  • Tabagisme
  • Abus d’alcool
  • Stress
  • Alimentation inadéquate
  • Pratique sportive intense
  • Poids corporel excessif ou insuffisant
  • Maladies sexuellement transmissibles (MST)
  • Problèmes de santé causant des changements hormonaux, tels que le syndrome des ovaires polykystiques et l’insuffisance ovarienne primaire

 



La plupart des cas de stérilité chez les femmes sont causés par des problèmes d’ovulation. Les manifestations signant des troubles de l’ovulation comprennent normalement une absence ou une irrégularité de la menstruation.12

Les problèmes d’ovulation sont souvent causés par le syndrome des ovaires polykystiques (PCOS). Le PCOS est un trouble de l’équilibre hormonal pouvant altérer l’ovulation. Le PCOS est la première cause de la stérilité féminine.12

L’insuffisance ovarienne primaire (IOP) peut également causer des troubles de l’ovulation. L’IOP survient lorsque les ovaires arrêtent de fonctionner normalement avant 40 ans. Il s’agit d’un trouble différent de la ménopause.12

Les causes moins fréquentes de la stérilité chez la femme peuvent inclure les troubles suivants:4

  • Occlusion des trompes de Fallope due à une maladie pelvienne inflammatoire, endométriose ou intervention chirurgicale due à une grossesse ectopique
  • Problèmes physiques au niveau de l’utérus
  • Fibrome utérin: néoformations tissulaires et musculaires non cancéreuses sur les parois de l’utérus

Grossesse

La grossesse, à savoir les 9 mois durant lesquels la femme porte un embryon ou un fœtus en développement dans son utérus, est pour la plupart des futures mères une période de bonheur et de satisfaction. Néanmoins, durant cette période, la future mère et le fœtus en développement sont soumis à différents risques médicaux. Pour cette raison, il est important de faire suivre toutes les grossesses par des professionnels de la santé expérimentés dans ce domaine.13

Qu’est-ce que la grossesse?
La grossesse correspond au développement d’un ou plusieurs embryons/fœtus dans l’utérus de la femme. Ce terme désigne la gestation chez l’être humain.

L’impact global de la grossesse

  • Selon l’OMS, 287 000 femmes sont décédées en 2010 à cause de complications durant la grossesse ou l’accouchement.14
  • Dans les pays en voie de développement, presque la moitié des mères et des nouveau-nés ne reçoivent pas les soins adéquats durant et immédiatement après l’accouchement.15
  • Jusqu’à deux tiers des décès de nouveau-nés pourraient être évités en prodiguant des soins efficaces lors de l’accouchement et la première semaine de vie.15
  • Aux USA, les séjours hospitaliers dus à des complications lors de la grossesse et de l’accouchement engendrent environ 5% des dépenses hospitalières totales.16

 


Les facteurs représentant un risque pour la grossesse peuvent être classés en 4 catégories:

Conditions médicales particulières:

  • Hypertension
  • Syndrome des ovaires polykystiques
  • Diabète
  • Maladies rénales
  • Maladies auto-immunes
  • Maladies thyroïdiennes
  • Stérilité
  • Obésité
  • VIH/SIDA


Âge

  • Grossesse à l’adolescence
  • Première grossesse après 35 ans

 

Style de vie

  • Consommation d’alcool
  • Tabagisme


Conditions relatives à la grossesse

  • Grossesse multiple
  • Diabète gestationnel
  • Prééclampsie et éclampsie


En plus de l’absence de règles, les signes précoces de la grossesse peuvent inclure:

  • Un gonflement et une sensibilité au niveau de la poitrine
  • Des nausées, avec ou sans vomissements
  • Une augmentation de la miction
  • Une fatigue
  • Une aversion pour certains aliments ou une envie irrésistible d’en consommer
  • De légers saignements vaginaux
  • Des crampes
  • Des fluctuations d’humeur
  • Des étourdissements
  • Une constipation

Ménopause

La ménopause est la fin définitive de la menstruation. Il s’agit d’une période charnière et non d’une maladie, mais elle peut avoir un impact important sur le bien-être de la femme. Bien que les femmes puissent ressentir des bouffées de chaleur, des sudations nocturnes ou d’autres symptômes liés à la ménopause, cette période peut représenter aussi le début d’une phase nouvelle et valorisante pour la femme ainsi qu’une excellente occasion de se prémunir contre certains problèmes de santé majeurs comme les maladies cardiovasculaires ou l’ostéoporose.19

La ménopause, qu’est-ce que c’est?
La ménopause est un état biologique naturel chez la femme. Elle survient lorsque le cycle menstruel s’arrête et marque la fin de la période de procréation chez la femme. La ménopause survient vers 50 ans; néanmoins, l’ablation chirurgicale des ovaires provoque une ménopause «soudaine».20

L’impact économique de la ménopause
Le syndrome ménopausique diagnostiqué (DMS) entraine une augmentation significative des coûts médiaux, pharmaceutiques et professionnels selon une étude publiée en avril 2013.21


Avec l’âge, pour les femmes comme pour les hommes, les changements au niveau des taux d’hormones liées à la reproduction peuvent exercer un impact sur la santé. Néanmoins, ces changements semblent avoir plus d’impact sur la santé des femmes que sur celle des hommes.20



Les symptômes fréquemment liés à la ménopause comprennent:20

 

  • Des bouffées de chaleur
  • Une sudation nocturne
  • Des troubles du sommeil
  • Des manifestations vaginales
  • Des changements au niveau de la libido
  • Des fluctuations d’humeur
  • Des changements urinaires/une incontinence de stress
  • Des modifications cutanées

 

La diminution significative des œstrogènes est un effet majeur de la ménopause. On ne sait pas pourquoi la ménopause est légère ou asymptomatique chez certaines femmes alors qu’elle est lourde à supporter chez d’autres.20

 

  • Environ 55% des femmes en ménopause ne font absolument rien pour traiter leurs symptômes.20
  • Environ 75% des femmes souffrent de bouffées de chaleur et de sudation nocturne à un moment donné durant la ménopause.20
  • Environ deux tiers des femmes ménopausées aux USA ont des bouffées de chaleur et on estime à 10-20% la proportion de femmes souffrant de bouffées de chaleur sévères. La plupart des bouffées de chaleur durent entre 30 secondes et 5 minutes.20
  • Environ 25% des femmes avec des bouffées de chaleur et des sudations nocturnes en souffrent pendant plus de 5 ans.20


 

Ostéoporose
Les femmes perdent en moyenne 25% de leur masse osseuse entre le moment de la ménopause et 60 ans, principalement en raison de la diminution du taux d’œstrogènes.20

 

  • La diminution des œstrogènes peut également augmenter le risque de certaines maladies telles que l’ostéoporose, qui entraine des fractures de la hanche, des poignets et des vertèbres.20
  • Environ 50% des femmes de plus de 50 ans souffriront d’une fracture osseuse en relation avec l’ostéoporose et un tiers des femmes blanches âgées de 65 ans ou plus souffriront d’une fracture vertébrale au cours de leur vie.20


Coronaropathie


Après la ménopause, le risque de coronaropathie augmente chez la femme.20 Une diminution des œstrogènes naturels peut être un facteur d’augmentation des maladies cardiaques chez les femmes ménopausées. On pense que les œstrogènes peuvent avoir un effet positif sur la paroi interne des artères en maintenant une certaine flexibilité des vaisseaux.22

 

Solutions

Les analyses de laboratoire jouent un rôle important dans la prise en charge des femmes en âge de procréer. Siemens, en tant que fournisseur de produits diagnostiques, propose des solutions complètes pour le diagnostic et le suivi des patientes comprenant de multiples modalités d’imagerie médicale et une surveillance de toutes les phases de la vie en relation avec la reproduction. En outre, nos solutions de TI dans le domaine de la santé permettent l’échange de données afin de prendre des décisions informées.

 


 

Systèmes d'imagerie Siemens

Diagnostics de laboratoire

 

 

 

 

 

AFP

X

 

 

X

 

Androstènedione

 

 

 

X

 

Estradiol

X

 

X

X

 

Bêta HCG libre

 

 

 

X

 

FSH

X

 

X

X

 

hCG

X

X

X

X

 

LH

X

 

X

X

 

PAPP-A

 

 

 

X

 

PIGF

X*

 

 

 

 

Progestérone

X

 

X

X

 

Prolactine

X

 

X

X

 

SHBG

X

 

 

X

 

sFlt-1

X*

 

 

 

 

Testostérone

X

 

X*

X

 

Estriol non conjugué

 

 

 

X

 

Détection

 

 

 

 

X

Surveillance/Prise en charge

 

 

 

 

X

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22