125 ans de la radiologie

La découverte des Rayons X bouleverse le monde de la santé
Merry-Ann Clause|25/08/2020

En 1895, Wilhem Conrad Röntgen découvrait les Rayons X et changeait le monde ! Depuis 125 ans, Siemens Healthineers participe activement au développement de cette technologie et continue d’innover pour façonner la santé de demain. En 2020, plus de 240 000 patients par heure sont diagnostiqués ou traités à l’aide de systèmes Siemens Healthineers à travers le monde. Plongez-vous dans l’histoire de la technologie des Rayons X.

Le XIXe siècle est un âge d'or pour les découvertes scientifiques. Les découvertes, inventions, mesures et cartographie se multiplient. A la fin du siècle, les premiers tramways motorisés circulent dans les villes, les rues sont éclairées par des lampes électriques, les gens utilisent des ascenseurs et envoient des télégrammes, ils se font même photographier. En 1895, l'année de la projection du premier film, le professeur de physique de Würzburg, Wilhelm Conrad Röntgen découvre un nouveau phénomène qui suscite un vif intérêt auprès du public.

Wilhelm Conrad Röntgen

Le 8 novembre 1895, Wilhelm Conrad Röntgen observe pour la première fois les Rayons X. Il croit d'abord être victime de tromperie. Au cours d’une expérimentation sur des décharges de gaz produits dans un tube de verre, il observe un carton couvert de baryum platinocyanide devenir fluorescent. Le tube de verre est pourtant protégé de la lumière par un emballage de papier noir opaque dans une pièce complètement sombre. Il constate que le phénomène persiste jusqu'à une distance de 2 mètres. Afin de poursuivre son expérimentation, le professeur de physique positionne du bois, des cahiers et un livre d'environ 1000 pages entre le barium platinocyanide et le tube, mais aucun d'entre eux n’arrêtent les rayonnements, seuls le platine et le plomb pouvaient l'arrêter. Lorsque Wilhelm Conrad Röntgen place sa main sur le chemin des Rayons X, il fait probablement la découverte la plus passionnante de sa vie : sur l'écran, il peut voir les ombres des os de sa main !

Lorsque la nouvelle est diffusée en janvier 1896, le monde change à jamais. Trois jours seulement après l'annonce de la découverte, Siemens Healthineers commence à produire son premier tube à Rayons X pour des applications médicales. Afin de poursuivre ses découvertes Wilhelm Conrad Röntgen commande des tubes à Siemens Healthineers.

Cette découverte révolutionne le monde de la santé. En trois semaines seulement, des chercheurs fascinés par cette nouvelle technologie vont au-delà de ses propriétés diagnostiques et se mettent à explorer son potentiel thérapeutique.

En 1896, Léopold Freund, est le premier médecin à proposer des séances de radiothérapie. La pratique se généralise à travers le monde et les séances durent souvent plusieurs heures d’affiliée mais les conséquences sur les manipulateurs peuvent être fatales. La radioprotection devient rapidement une problématique essentielle. En 1922, le « Bestrahlungskasten » (boîtier d'irradiation) devient le premier dispositif de Siemens & Halske à protéger de manière fiable les opérateurs et les patients contre les effets nocifs d’une exposition prolongée aux rayonnements ionisants. Cette solution simplifie le traitement, tout en réduisant les risques liés à l’exposition aux Rayons X.

125 ans de la radiologie

Au cours des décennies suivantes, de nombreuses découvertes ont vu le jour, avec par exemple, en 1933, la création du premier tube à Rayons X avec une anode rotative en forme de disque. Une conception qui constitue, encore aujourd’hui, la base des tubes à Rayons X. Mais la découverte la plus importante en imagerie médicale, depuis celle des Rayons X, arrive en 1971 avec la tomographie assistée par ordinateur (CT), un tout nouveau type d'image radiographique permettant de visualiser un cerveau humain d’une qualité sans précédent. Grâce à cette découverte, Siemens Healthineers développe en 1977 le premier scanner assisté par ordinateur.

Mais l’évolution technologique ne s’arrête pas là. Au cours des dix dernières années, les composants mécaniques et les logiciels des équipements de radiologie se sont perfectionnés. Aujourd’hui, les radiologues peuvent générer des images 3D et obtenir une représentation cinématique d’une région anatomique ou du corps entier. Avec le temps, les logiciels proposent une automatisation de certaines tâches allant de la protocolisation de l’examen au post-traitement des images acquises.

Aujourd’hui, grâce à la combinaison des Rayons X et de l’intelligence artificielle, les radiologues peuvent poser un diagnostic précis, rapide et fiable, ou suivre l’évolution de la maladie. L’intelligence artificielle permet d’identifier automatiquement les organes passés aux Rayons X et diagnostiquer les éventuels signes d’une pathologie chez le patient.

Toutes ces évolutions ont contribué à rendre les résultats d’une radiologie, plus fiable et tout cela au bénéfice du patient.


125 ans de la radiologie

Le succès d'un examen radiographique dépendait autrefois des chevaux. Ils jouaient un rôle essentiel dans les premiers temps de la radiographie mobile, car ils pouvaient non seulement tirer les chariots sur lesquels l'appareil à Rayons X était transporté, mais aussi fournir l'électricité nécessaire à son fonctionnement. En 1907, Siemens & Halske lançaient une dynamo actionnée par deux chevaux, permettant de réaliser des examens même dans des endroits reculés, sans accès à un réseau électrique.