Les femmes et les maladies thyroïdiennes

Les femmes et les maladies thyroïdiennes
 
Nous contacter

L’hyperthyroïdisme chez la femme

Lorsque la glande thyroïde devient hyperactive et produit trop d’hormones thyroïdiennes, le/la patient(e) est dit(e) hyperthyroïdien(ne). La cause la plus fréquente de l’hyperthyroïdie chez les femmes est une condition auto-immune appelée maladie de Graves au cours de laquelle des anticorps ciblent la glande pour y stimuler la production hormonale.

Maladie de Graves
La maladie de Graves est un trouble auto-immun causant une hyperactivité de la glande thyroïde (hyperthyroïdie). La maladie de Graves est la cause la plus fréquente de l’hyperthyroïdie. Elle est causée par une anomalie au niveau de la réponse du système immunitaire entrainant une production excessive d’hormones thyroïdiennes dans la thyroïde. L’incidence de la maladie de Graves est plus élevée dans la population de plus de 20 ans.


Les facteurs de risque de la maladie de Graves1 chez la femme

Bien que n’importe qui puisse développer la maladie de Graves, un certain nombre de facteurs peuvent augmenter le risque. Ces facteurs comprennent les éléments suivants:

  • Antécédents familiaux
  • Sexe: les femmes sont plus à risque de développer une maladie de Graves que les hommes (rapport de 7 à 1).
  • Âge: la maladie de Graves se développe habituellement avant 40 ans.
  • Autres troubles auto-immuns
  • Stress émotionnel ou physique
  • Grossesse ou accouchement récent
  • Tabagisme


Les symptômes de la maladie de Graves chez la femme

Les manifestations fréquentes de la maladie de Graves chez les femmes comprennent:

  • Irritabilité
  • Troubles du sommeil
  • Fatigue
  • Rythme cardiaque rapide ou irrégulier
  • Légers tremblements des doigts ou des mains
  • Augmentation de la transpiration ou peau moite et chaude
  • Sensibilité à la chaleur
  • Perte de poids en dépit des habitudes alimentaire normales
  • Hypertrophie de la glande thyroïde (goitre)
  • Changements dans le cycle menstruel
  • Exorbitation oculaire (ophtalmopathie de Graves)
  • Peau rouge et épaisse, habituellement sur le tibia ou le dos des pieds (dermopathie de Graves)

Hypothyroïdie chez la femme
Lorsque la glande thyroïde est hypoactive en raison d’une malformation congénitale, d’une ablation chirurgicale (totale ou partielle), ou d’une incapacité de la glande de produire suffisamment d’hormones thyroïdiennes, le/la patient(e) est dit(e) hypothyroïdien(ne). L’une des causes les plus fréquentes de l’hypothyroïdie chez la femme est une maladie auto-immune appelée thyroïdite d’Hashimoto, au cours de la laquelle des anticorps attaquent progressivement la thyroïde et détruisent sa capacité à produire les hormones thyroïdiennes.


Dans le monde, la prévalence de la thyroïdite d’Hashimoto est de 1%, mais l’hypothyroïdie subclinique touche 4% de la population. Les femmes représentent la grande majorité des patients avec un rapport femmes/hommes de 8:1.2


Facteurs de risque d’hypothyroïdie chez la femme3

Les facteurs de risques comprennent:

  • Antécédents familiaux: un membre de la famille est touché par une maladie auto-immune
  • Âge: l’hypothyroïdie peut débuter à n’importe quel âge mais le risque augmente avec ce dernier
  • Sexe: l’hypothyroïdie est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Elle est bien plus fréquente chez les jeunes femmes que chez les jeunes hommes mais lorsque l’âge augmente, cette différence s’estompe
  • Origine ethnique: l’hypothyroïdie est fréquente chez les caucasiens et les asiatiques. Chez les afro-américains, le risque est plus faible
  • Présence d’autres troubles auto-immuns
  • Trisomie 21 ou syndrome de Turner
  • Le taux d’hypothyroïdie augmente:
  • durant la grossesse
  • après l’accouchement
  • aux alentours de la ménopause

 



Symptômes de l’hypothyroïdie chez la femme3,4

Les symptômes de l’hypothyroïdie chez la femme ont tendance à se développer lentement, souvent sur plusieurs années. Ils comprennent les manifestations suivantes:

  • Sécheresse et démangeaisons cutanées
  • Cheveux drus et secs
  • Alopécie
  • Prise de poids légère et difficultés pour perdre du poids
  • Ralentissement des capacités cognitives, perte de mémoire
  • Fatigue
  • Crampes musculaires et douleurs articulaires plus fréquentes et plus sévères que d’habitude
  • Visage gonflé
  • Menstruation plus sévère et/ou plus fréquente
  • Goitre (gonflement de la gorge causé par une hypertrophie de la thyroïde)
  • Ralentissement du rythme cardiaque
  • Légère augmentation de la tension artérielle
  • Augmentation du taux de cholestérol

 



Share this page:

1Site Internet. Accessible sur: http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/Graves’-disease/basics/definition/con-20025811

2Environmental Health Criteria 236: Principles and methods for assessing autoimmunity associated with exposure to chemicals. World Health Organization. 2006.

3Site Internet. Accessible sur: http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/hypothyroidism/basics/causes/con-20021179

4Site Internet. Accessible sur: http://my.clevelandclinic.org/disorders/hyperthyroidism/hic_hyperthyroidism.aspx